QUE LE DEBUT

Buds Penseur
Cette ville elle est amère, des amis m’ont trahi,
je compte que sur la famille, mais sans condition moi j’aime que ma mère
mais quoi qu’il arrive c’est la base jusqu`à l’infini,
défini nos buts pour une décennie, construit des structures qui tiennent toute une vie
ce n’est que le début, je te promets que bientôt tu ne pourras plus nous rater
quand j’avais plus rien à manger, j’ai passé mes nuits à prier (amen)
c’est pour tous les gens qui ont connu la galère, les coupures de salaire,
qui endurent le malaise, la grosse pute de sa mère
l’endroit où j’ai grandi, ma ville et mon vécu
entouré de bandits, un peu comme Jésus
cherche la récompense, d’autres la repentance, je pense à mes potes au ciel
c’est pour eux que moi et mes frères on fonce et qu’on utilise notre potentiel,
cherche l’essentiel dans cette vie, quand tout est sombre et gris
investit dans nos écrits, pour que notre avenir s’embellisse.

Refrain (2x)

Ça ne fait que commencer baby,
on va le faire jusqu’à la mort et tu le sais,
ça ne fait que commencer baby,
on va le faire jusqu’à la mort et tu le sais

RI-K
Je sais que tu kiffes comment ça sonne, on te donne que de la bonne
viens dans la ville de Bienne, tu sais qu’on en a des tonnes
il faut que ça résonne, je pécho des bombes latines
mais dis-moi qu’est-ce qu’elle raconte ta team, mon virus te contamine
un truc de dingue, des putes, des flingues,
Je kiff ça, c’est triste gars, je maîtrise ma tentation
Je pense à mes potos qui sont en prison, ne savent plus ce qu’ils font,
sont devenu fêlés, partent à Bellelay, les gamines grandissent et deviennent des traînées
Sheitan vient s’emmêler, ma rime va payer pour sauver des vies
je désinfecte avant de poser l’aiguille sur le vinyl,
j’envoie la dose pour les potos qui dealent dans la ville,
qui veulent se barrer sur une île, quil-tran mon ami, on a mille plans
depuis le temps qu’on a mis des fessées, on fait ça facilement
c’est la base imagine dans dix ans.

T-Sow
(Nooon) Que le début du commencement,
les tout-petits ils pensent trop, compensent pas, mettent des pansements
conséquence d’une vie de dingue mais tudo bem,
on reste constants et contents, on a décidé de prendre nos destins comptant
le nombre de liasses, le nombre de paragraphes,
mais dis-moi combien je gagne, je taff, plus de 12 mois par année qu’on s’arrache
J’ai mis de côté tout tes torts, laisse ton esprit, laisse ton corps (corps)
ressens les énergies, le monde est magnétique, circule à travers tes ports (Dieureudieuf)
connexion établie entre la vie et la mort (la vie et la mort)
j’vais pas lâcher ma famille, ni mes amis, lier nos sorts (lier nos sorts)
tu lean ton corps ? (Lean ton corps) Deviens fort
persévère dans tes projets tel un père sévère, je vais te frapper bobet !
Le mystique des chamans, le savoir des êtres,
sache que c’est risqué d’être élève si t’a pas de maître, puiser le mal te fera renaître
donc dans mes faits et gestes je restes modeste
délicatesse dans mes changements de vitesse, c’est La Base
du début, du début, oh yes.

Refrain (3x)

 

Retour au lyrics